Bienvenue sur mon Blog "Bettinael Création"

Comment vendre ses créations de couture ?


Trouver la bonne méthode ! 


 En tant que cliente de la mercerie, j'ai reçu un email début juillet m'annonçant la fermeture de deux sites Français ALittleMarket et ALittleMercerie, je suis restée bouche bée, je me suis posée la question : Mais comment cela a pu arriver ?




 J'adorais flâner sur les deux sites, même sur les boutiques des créateurs, je me disais qu'un jour je sauterais le pas et vivre l'aventure ! Mais du coup je pense que j'ai raté le train en marche et qu' il rentre en gare sans nouvelle destination !
Une bien triste nouvelle dans le monde créatif, tout va tellement vite sur le web, c'est démentiel ! J'ai effectué quelques recherches pour essayer de comprendre et pour rester informer de ce qui se passe sur la toile !





J'ai une pensée très personnelle pour les créateurs, créatrices, vendeurs et vendeuses qui se sont investit jour après jour en ouvrant leur boutique en ligne sur ces deux sites, ils ont appris soudainement le 3 juillet qu'ils fermaient définitivement le 31 août, certains doivent repartir de zéro !
Je trouve le délai un peu court pour penser à un "après" !
J'ai lu beaucoup de témoignages via les deux pétitions en ligne qui m'ont permis de comprendre la situation, je les ai bien sur signé et partagé sur les réseaux, à voir ici et ici, même s'il y a peu d'espoir que la non fermeture soit prise en compte, mais on peut exprimer notre mécontentement ou nos regrets !
Si certaines me lisent aujourd'hui, sachez que je suis de tout coeur avec vous, il y a toujours une solution à chaque problème,  je vous souhaite de trouver un dénouement favorable à votre situation.







En fouinant sur le net comme à mon habitude, je suis tombée sur un article que je trouve génial, de nombreuses solutions y sont proposées pour pouvoir rebondir tout en restant professionnel, des conseils précieux à lire absolument, cet article est tellement réaliste et remplis d'onde positives, je vous conseille de le lire, l'auteur est Mélanie, créatrice et auto-entrepreneuse, sur le site lespiesbavardes.com.


L'expérience des uns aux services des autres 



Tout cela laisse à réfléchir ! 
Je vous avoue que j'ai toujours eu le désir secret d'ouvrir ma propre boutique, ayant toujours travaillée dans le domaine du commerce, je rêve de pourvoir vendre mes créas, cette idée me taraude, mes amis, ma famille me répète toujours de me lancer, mais je freine, je bloque, j'ai peur d'être submergé avec l'administratif, j'appréhende de me déclarer en tant qu'indépendant au début de l'activité, car j'imagine qu'au départ on ne vend pas beaucoup, il faut le temps de faire connaitre sa boutique, de se créer une réputation dans le monde créatif et de gagner la confiance de ses clients.
Et suite à cette annonce je préfère être prudente, après avoir lu l'expérience des vendeurs, ils ne dégagent pas tous un chiffre affaire satisfaisant pour pouvoir subvenir aux payant des charges, bien sur cela reste pour beaucoup un revenu complémentaire cumulé à une autre activité salariée.




Qu'elle est la bonne pratique ?  


Je suis un peu perdue, cette fermeture de plateforme m'a permis de lire beaucoup d'article à ce sujet pour connaitre la bonne pratique qui est d'ailleurs propre à chacun (expérience de Mélanie auto-entrepreneuse ici), mais il est difficile de s'y retrouver, l'aventure me tente toujours mais alors honnêtement je ne suis pas prête à me déclarer au registre du commerce au tout début, je voudrais pouvoir tester pour calculer les risques, je suis plutôt de nature prudente.

J'ai remarqué que l'on pouvait s'inscrire sur ces plateformes en tant que particulier ? Peut-on commencer à ouvrir sa boutique sans être soumise à une déclaration, si on ne vend pas la question se pose pas, mais si on vend quelques articles, j'ai entendu que l'on pouvait vendre jusqu'au seuil de 3000 euros par an en déclarant ces recettes seulement sur la feuille d'impôt de revenu dans la case "autre revenu" cette méthode est-elle toujours d'actualité en 2017 ? (voir article sur le sujet cliquez ici)
Mais comment déclarer ses revenus pour rester dans la légalité en 2017  pour 2018 ? 






Pour 2018 j'ai lu sur les forums que les plateformes qui permettent de créer une boutique seront obligées de déclarer au service des impôts le chiffre d'affaire que génère chaque boutique pro et particulier, donc si je comprends bien, on aura plus le choix il faudra obligatoirement choisir un statut soit auto-entrepreneur ou micro-entreprise et opter pour le versement libératoire ou pas suivant les conditions de revenu pour en bénéficier (voir article impots.gouv.fr)





 "Déclaré ses revenus extra-professionnelle" (service-public.fr/particuliers/vosdroits), dans l'onglet services rémunérés, il y a une option que l'on peut sélectionner : "Activité commerciale ou artisanale" on peut déclarer des recettes sur le formulaire 2042-C-PRO, j'aimerais avoir votre avis, pensez vous que c'est une bonne alternative en attendant d'être sur que sa boutique génère un chiffre d'affaire correct ! (aide à la déclaration à voir ici)

Le Regime Micro-BIC est un régime d'imposition d'une entreprise individuelle et ne donne pas lieu à une inscription au registre du commerce (à voir ici). Mais ma seul résistance est que l'on dépend du RSI, si on garde une activité salarié comment cela se passe, car on cotise et bénéficie du régime de la sécurité sociale, on cumule les deux protection sociale ? Ce n'est pas très clair pour moi !





On m'a parlé du Statut SASU- Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle pour créer son entreprise en solo (à voir ici) qui est très utilisé par les VTC actuellement, un des avantages c'est que l'on cotise au régime social protecteur "assimilés-salariés", donc on bénéficie de la sécurité sociale et retraite des salariés, le régime auquel je cotise actuellement. Vous connaissez ce statut ?







Bon vous aurez bien compris que je ne sais plus trop quoi faire je suis un peu perdue dans tout cela moi je veux seulement vendre quelques sacs et autres accessoires, je me dis que faut se lancer, oser et prendre les décisions au moment opportun puisque la nouvelle déclaration est en avril-mai 2018 (d'ailleurs est-ce que je peux attendre la prochaine déclaration d'impôt pour me décider sur quel statut choisir ou faut-il faire des démarches aux préalables) si entre temps une âme généreuse lit ce billet et pouvait m'éclairer, faire profiter de son expérience je suis preneuse, tous les conseils sont les bienvenus !

Je pense tester quand même un ou deux sites pour voir un peu comment cela fonctionne, quand penser-vous ?  J'ai épinglé quelques nouvelles adresses je vous en reparle dans un prochain billet de mes "Mes Happy Bavardages" (c'est un de mes nouveaux libellés que vous retrouvez dans le sommaire en haut à gauche de la page si vous ratez un de ces billets de papotage sur n'importe sujet)


Bonne fin de semaine
bettinael








10 commentaires:

  1. Pour moi, il y a un gros bordel administratif auquel "on" s'attache à ce que l'on ne comprenne plus rien (bêtes que nous sommes) et qui gène la création. C'est pour nous faire comprendre que nous sommes des nul(lle)s en tout,qu'on n'arrivera à rien grâce aux stratifs, incapables de créer autre chose qu'une colonne supplémentaire pour des cotisations qui tomberont dans l'escarcelle de comptables cacochymes. Le troc est interdit, la vente à zéro euros zéro centimes extrêmement timide et pas pour toutes les régions de France, incroyablement intéressées que par ce qui rapporte. Ce "on" ne crée rien, ne reconnait pas la valeur du rêve, de la création Il ne veut, ne sert, n'est que rapias minables. Trouvons une solution !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, tu m'as l'air un peu fâché contre notre administration, je te comprends, il est de plus en plus difficile de se mettre à son compte, sans passer par des stages ou intermédiaire (comptable, conseiller ...), je pense qu'il pourrait simplifier ce système pour les personnes qui veulent simplement créer et vendre occasionnellement, malheureusement on a pas le choix il faut apprendre à faire avec !
      Et puis je me trouve pas nulle mais super mal informer c'est tout ! je te souhaite une bonne continuation et bon weekend

      Supprimer
  2. Fanfan coutures&broderies plaisirs16 août 2017 à 10:30

    Coucou Bettinael !!
    Dossier très instructif et ça fait peur de se lancer !
    Au chômage depuis un an avec 890€ ( ce qui est peu) moi aussi je voudrais vendre mes créations et vivant seule il faudrait que je vende pour 1000€ pour pouvoir vivre ! En 2004 déjà du chômage j'ai fait un stage à la chambre des métiers puis j'ai crée ma micro boutique à mon domicile avec une aide des ASSEDIC( je n'avais pas encore touché à internet hihihi ) de coutures et retouches " Le Dé à Coudre " car ma pièce était toute petite ! Une amie m'a aidé à faire ma pub nous avons crée une petite annonce, imprimé des pages et des pages, découpé et distribué dans les boites aux lettres... Je partais tous les jours rues par rues distribuer mes petits papiers...les amies en mettaient dans les leurs, distribuaient au travail, même mon médecin en avait pris pour les mettre dans sa salle d'attente ! j'ai écoulé ainsi mes 3000 petits papiers photocopiés...Et les coups de fil sont arrivés...une fermeture, des ourlets, des rideaux...le bouche à oreilles fonctionnait bien et l'URSSAF elle aussi fonctionnait bien! On me réclamait 250€ alors que les ASSEDIC me donnait chaque mois 400€ que je devais compléter en sortant un salaire couture en fin d'année on me versait d'un coup le manque...en attendant il fallait vivre et je vivais déjà seule ! ( Merci à mon chéri actuel qui m'a aidé dans les moments difficiles)
    J'ai dû me bagarrer avec l'URSSAF et leur démontrer que je ne sortais pas de salaire..55€ de travaux de coutures pour un mois je commençais à douter mais je me disais c'est un bon début.Mon carnet clientèle grandissait 115 personnes dans l'année qui a suivi mon ouverture en Mai 2005. Mais le hic c'est que je ne travaillais pas tous les jours voir des mois sans un ourlet ou une fermeture à changer et le démarrage en flèche est vite retombé...L'URSSAF continuait à me harceler ...et j'y suis allée un jour avec ce que me payait les assédics mon livre de compte ou je notais le jour le nom de la personne et le travail effectué pour leur prouver ma bonne foi ! Ils ont donc décidé de ne rien me demander mais une régularisation se ferait en fin d'année! Résultats: année 2005 = 200€ ! J'ai commencé 2006 un peu plus optimiste mais le soufflé est vite retombé..1000€ pour 2006! Ma belle soeur qui était comptable est venue me conseiller..Je ne pouvais plus vivre avec 400€ en attendant la totalité des assedics ! et le 1er janvier 2007 je fermais mon atelier ! j'en ai versé des larmes et après je croisais des clientes qui me disaient "ha c'est dommage on avait une couturière tout près de chez nous" oui mais moi je vous attends un an avant de vous revoir !
    Voilà j'ai vécu une belle aventure avec des sueurs froides, des nuits blanches en attendant un coup de fil..mes prix n'étaient pas très élevés bien en dessous des couturières installées en ville 5€ un ourlet machine 10€ une fermeture de pantalon ou jupe 25€ une fermeture de parka mais voilà...
    Alors pour ce qui est d'une boutique en ligne je voudrais bien mais l'expérience vécue refroidie mon envie! trop compliqué...
    Voilà ma petite histoire Bettinael Bravo pour ton article ! bravo encore pour ta page facebook que j'adore !
    Bonne fin de semaine
    bises
    Fanfan coutures & broderies plaisirs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Françoise de nous faire partager ton expérience, j'espère que trouveras une solution favorable, biz et bon weekend

      Supprimer
    2. il faut recommencer, des échecs tout le monde en a dans la vie. J'en ai vécu, c'est comme ça quand on commence avec rien.
      Aujourd'hui, le statut d'autoentrepreneur est fait pour toi, tu ne payes des charges que sur le chiffre d'affaires que tu fais. Pas de chiffres, pas de charges.
      La deuxième année, il faudra payer la taxe professionnelle en décembre, (pour moi 75€).
      C'est tout !
      Relances-toi, la vie est faite de haut et de bas!

      Supprimer
  3. Bonjour Bettinael
    Ne te décourage pas, ton blog est formidable et suis sûre que t'es créations seront appréciées a leur juste valeur. Regarde les projets Ulule, j'ai découvert cela avec le projet associatif d'une amie pour le développement d'un centre de documentation au Sénégal. Dans le détail je ne sais pas expliquer comment cela fonctionne mais je sais qu'il faut amener quelques fonds pour être aider financièrement par cet organisme(ulule). Il y a d'ailleurs de nombreux projets qui voient le jour, notamment avec la réalisation de créations artisanales. Je t'invite à aller faire un tour sur la plateforme des projets Ulule.
    Avec coeur.Aurelie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour aurélie, merci pour tes encouragements, je croise les doigts pourvu que cela marche aussi bien que mon blog, merci pour l'info sur le site Ulule, c'est ce l'on appelle le crowdfunding, je connaissais via d'autre site aussi, c'est intéressant j'y penserais, si je veux m’agrandir et ouvrir une société vu que la il y aura certainement des investissement à faire, mais c'est une bonne idée, merci.
      je te souhaite un bon weekend

      Supprimer
  4. Merci Bettina, super blog !!!
    bon courage à tous et toutes
    Ghis

    RépondreSupprimer
  5. Les américains ont mis le prix fort pour racheter leur PRINCIPAL concurrent car
    en parcourant les articles de presse sur ce cher web, j'ai appris que les 2 créateurs d'ALM ont touché 100 millions en liquide et en actions pour le rachat des 2 sites par les américains !

    Ont-ils vendu leur âme au diable ? Ca s'ils ont vendu ce prix-là, c'est qu'ils gagnaient beaucoup.
    Et ont-ils pensé aux 44 français qui travaillaient chez eux licenciés ce mois-ci ??

    C'est vrai que le chômage et la misère ne touche que les autres. Sur ALM, il y avait énormément de vendeurs qui en vivaient.
    Et le site américain est résolument tourné d'abord vers les USA. En faisant un sondage, personne ne connait Etsy.
    J'ai migré ma boutique, pas pu faire autrement, mais les ventes sont déplorables voir inexistantes.
    Ce n'est pas seulement une déception, c'est notre art de vivre à la française qu'ils ont vendu !

    L'argent plus fort que les vies des personnes qui en vivent....

    RépondreSupprimer

Cher Lecteur et Lectrice,
Pour vous aider à publier votre commentaire ou votre question voici la marche à suivre :
1) Cliquez sur Ajouter un commentaire
2) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
3) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Cocher la case "M'informer" à droite pour recevoir la réponse par email
4) Vous pouvez consulter votre message en cliquant sur "Aperçu"
5) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié.

Depuis un mobile, une tablette ... Cliquez sur "Afficher la version WEB" en bas de page et laissez votre message. (il y a un problème sur ma version mobile apparemment).

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!